Technologies

Close up of the PM1 carbon braced tweeter

Un travail plus approfondi a cependant révélé ensuite qu’on ne pouvait pas simplement considérer uniquement le pic central de la fréquence de résonance, et donc que des comportements non linéaires pouvaient aussi se produire au dessous de cette fréquence, dans la bande de fréquence audible, et de ce fait pouvaient être entendus.

Au cours des années qui ont suivi, nous avons réussi à repousser la première fréquence de résonance de nos tweeters à dôme aluminium jusqu'à 30kHz, permettant d’obtenir une très haute qualité de restitution sonore.

Toutefois, pour le véritable audiophile, un plus haut niveau de raffinement est encore exigé. Ce qui nous a amenés à développer un tweeter à dôme diamant dont la première résonance se situe à 70kHz, définissant ainsi un nouveau niveau de performances. Pour la PM1, l'intégration d'un dôme diamant était hors de propos, et nous avons par conséquent recherché pour ce projet une solution intermédiaire qui puisse élever le plus possible la fréquence de résonance, en utilisant un procédé qui soit plus économique.

Lorsque l’on jette un regard rapide sur la PM1, le tweeter ne semble pas très différent de celui qui équipe la 805S. Il utilise notamment le même dôme en aluminium, désormais très familier. Et aussi le même système de charge tubulaire effilée, si efficace pour absorber les vibrations arrières indésirables. Et le même noir brillant.

« L’enveloppe » semble donc identique, quoiqu’elle soit, en réalité, légèrement différente pour pouvoir s’accommoder d’un coffret sensiblement plus petit. Seul un examen plus complet de ce qui se trouve derrière le dôme révéle une différence majeure.

Technologie Nautilus
Nous avons découvert, lors du développement du tweeter de l’enceinte Nautilus d’origine, que l’on pouvait décaler la première fréquence de résonance de 30 kHz à 40 kHz en utilisant un anneau de fibre de carbone pour ceinturer l'enroulement de la bobine mobile, autrement dit pour réaliser l’assemblage entre le dôme et la bobine. La méthode utilisée sur la Nautilus était d’insérer cet anneau par l'avant de l'enceinte, dans l’espace situé entre le dôme et le corps du haut-parleur. Ce processus était délicat, complexe et long à réaliser, par conséquent nous avons décidé à ce moment là de lancer un sous-projet visant à adapter ce principe à de la fabrication de masse. Sur la PM1, l'anneau de renforcement se retrouve caché derrière le dôme, juste au niveau de la jonction avec la bobine d'enroulement. Le succès de ce travail est concrétisé par la mise au point de ce nouveau tweeter, dont on peut comparer les performances sur le graphique ci-dessous:


Comme pour le dôme diamant, l'amélioration de la qualité sonore ne provient pas intrinsèquement du fait que la fréquence de résonance soit plus élevée, mais des mouvements plus cohérents du dôme qui en résultent, dans la gamme de fréquences audibles située au-dessous de 20kHz.


Nouveau matériaux entourant le tweeter
Comme pour les enceintes issues de la gamme 800 Series Diamond, ce haut-parleur est entouré par de nouveaux matériaux lui offrant une dispersion plus large dans les hautes fréquences par rapport aux précédents modèles.

Ce résultat est illustré sur la courbe de réponse polaire réalisée à 15 kHz ici à droite, où le tweeter de 805s est en vert et le tweeter de la PM1 en rouge.
Malgré cela, tout comme pour la gamme 800 Series Diamond, beaucoup plus onéreuse et dotée de tweeters à dômes diamant, cette dispersion plus large s’accompagne d’une chute de sensibilité dans l’axe. L’énergie totale est la même, mais elle est simplement redistribuée différemment dans l’espace. 

Pour éviter que l’ensemble du champ sonore semble réduit, cette chute de sensibilité a été compensée et la solution qui a été trouvée est une nouvelle fois d’augmenter l’énergie au niveau du « trou » de la bobine mobile.

Cependant, comme la sensibilité de tout le système n’est que légèrement inférieure au plus petit modèle de la gamme 800 Series, un seul aimant supplémentaire a été nécessaire. Celui-ci a été positionné à l’arrière de la plaque d’assemblage magnétique et pourvu d’une polarité inversée par rapport à l’aimant principal.

Bien entendu, la qualité de la réponse dans l’axe ne constitue qu’une petite partie de ce qui fait un bon tweeter.

Il est au moins aussi important de doter le haut-parleur d’une dispersion aussi large que possible, et d’éviter que cette dispersion se réduise au fur et à mesure que la fréquence augmente. Grâce à cela, on confère plus de cohérence à la structure harmonique des voix et des instruments suivant l’angle d’écoute et on permet à l’auditeur de mieux localiser la position des interprètes, offrant à la fois plus de stabilité et de précision.


Coupe transversale d'un tweeter PM1 avec les aimants en orange.

Community Discussion

Find out what Bowers & Wilkins customers and audio enthusiasts are talking about on our blogs, and read in-depth articles in the Sound Lab.

Copyright © 2017 Bowers & Wilkins. All rights reserved.